L’ancien Président  Alpha Condé pour emprunter cette  qualification à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, avait un don. C’est cette capacité  d’utiliser l’argent du contribuable guinéen à outrance pour corrompre tous ceux qui ne conjuguent pas la démocratie au  troisième mandat. Il a rallié donc à sa cause, tous ceux qui le critiquaient et ne pensaient pas comme lui.

Avec l’argent du contribuable guinéen, Alpha Condé a eu raison presque de tout le monde.

Mais en Guinée, des hommes de convictions ne manquent pas. Parmi eux, un certain Foniké Menguè, Oumar Sylla à l’état civil. Il a notamment déclaré : « même au fond de ma tombe, je combattrai contre le troisième mandat d’Alpha condé ». C’est tout dire.

Ce  dimanche matin, Foniké Menguè  qui a refusé tout compromis avec  Alpha Condé sur le troisième mandat était l’invité de  RFI.

Après un an de prison, Foniké Menguè a goûté à  la liberté et il s’exprime sur la Radio Mondiale.

Le responsable des stratégies et mobilisations du Front National pour la Défense de la Constitution, a remercier le Comité National pour le Rassemblement et le Développement,  qui a procédé à la libération récemment de quelques  80 détenus politiques. Parmi les quels, il figurait en bonne place.

Chemin faisant, Foniké Menguè a estimé qu’Alpha Condé est un dictateur de moyens, mais les problèmes du pays demeurent. C’est pourquoi, il a demandé au peuple de Guinée de ne pas baisser la garde et  « doit être vigilant pour ne pas perdre notre démocratie ».

Pourfendeur d’Alpha Condé et de son troisième mandat devant l’éternel,  Foniké   Menguè  qui a goûté  à la liberté après des mois de prison et de procès à n’en pas finir, affirme qu’il n’est pas en bonne santé, il est malade après 16 mois de prison.

Plus loin, Foniké affirme « On a dit à Monsieur Alpha Condé d’abandonner son projet de troisième mandat, il n’a pas accepté. Il est aujourd’hui responsable de ce qui lui ait arrivé. Je lui ai dit NDLR : (à Alpha Condé) d’accepter d’être  le premier ancien Président de la Guinée, il n’a pas accepté, d’être le Mandela qu’il choyait, il n’a pas accepté. Oumar Sylla  affirme  que c’est le FNDC qui avait raison. Les ministres, membres du gouvernement et autres mouvements de soutien n’avaient pas raison, a-t-il noté.

Parlant du Colonel Mamady Doumbouya, Oumar Sylla  lui fais confiance jusqu’à preuve de contraire, il doit être le Jerry Riouling de la Guinée, le plutôt sera le mieux pour le retour à l’ordre constitutionnel. Au peuple de Guinée de rester toujours mobiliser, d’être vigilant « le peuple doit être vigilant pour ne pas perdre notre démocratie »

Pour ce qui est des organisations internationales, on comprend la CEDEAO avec son formalisme soupire Foniké, on a demandé à la CEDEAO d’agir, elle n’a rien fait.

Pour le sort d’Alpha Condé,  Oumar Sylla affirme qu’il appartient à la justice de faire son travail.

 

Guineelive suit pour vous