Installer  le 4 janvier 2022 dans ses nouvelles fonctions de Procureur de la République, près la Cour d’appel de Conakry,  Alphonse  Charles Wright,  commence à marquer des points.

Président du Tribunal de Première Instance de Dubreka, il a transformé cette juridiction qui se trouvait dans un état pieux. Pas à travers les jugements osés qu’il rendait, mais Alphonse  Charles Wright a rendu le cadre du tribunal attrayant en offrant un cadre de vie meilleur aux magistrats  et praticiens de la juridiction de cette ville située à 50 km de Conakry.

A la Cour d’Appel de Conakry qui se trouve aussi dans un état piteux, nous parlons sous le contrôle des magistrats et femmes et hommes en robe noire, alors que c’est un mur qui sépare la juridiction (Cour d’Appel de Conakry) du palais Sekhoutouréah, les autorités d’alors n’avaient pas eu le courage ou les moyens, c’est selon de rendre cette juridiction propre, malgré la proximité des lieux avec le palais présidentiel.

Alors, le nouveau parquetier du pays a commencé par là. Alphonse  Charles Wright, Procureur de la République près Cour d’Appel de Conakry juste après sa prise de fonction a commencé à débarrasser la juridiction de ses immondices. Les saletés entachées ça et là dans la cour et en dehors de la Cour d’ Appel de Conakry à quelque mètre seulement du palais présidentiel ont été débarrassés des lieux. Les pinceaux aussi ont commencé à raisonner pour changer la physionomie de la Cour d’Appel de Conakry, le tout sous la surveillance des ouvriers par le parquetier lui-même.

Portes et portes-tailles ont été commandées. Le tout par les propres frais de Alphonse  Charles Wright, puisque  pour le moment, la Cour d’ Appel de Conakry n’a pas encore obtenu de Budget pour sa rénovation encore moins pour son bon fonctionnement.

Un autre problème et non des moindre que le parquetier de  la Cour d’ Appel de Conakry voudrait s’attaquer, ce sont les nombreux problèmes qui assaillent le milieu des officiers de police judiciaire en Guinée.

A ce niveau, les chefs de services de police judiciaire et officiers de police judiciaire du ressort de la capitale Conakry  sont conviés par le Procureur de la République, près la Cour d’appel de Conakry,  Alphonse  Charles Wright  à une réunion d’échanges et de concertations des acteurs de la chaine pénale. Cette rencontre aura lieu le 11 janvier 2022  à partir de 10H, selon la note de service  à la Cour d’Appel de Conakry. Objectif, prendre de nouvelles orientations du parquet général.

Le premier président de la Cour d’Appel de Conakry, Abdoulaye Conté, ses proches collaborateurs et les avocats généraux y sont également conviés à la rencontre. Histoire sans doute d’assainir le milieu de la police judiciaire qui est de l’avis des professionnels de Droit, un milieu pourris par manque de formations et de connaissances en la matière.

Dans la même lancée, une autre note d’information a été portée à la connaissance des officiers de police judiciaire sur l’habilitations ordonnée qui a cessé de produire leurs effets en 2022.

Par conséquent, les officiers de police judiciaire doivent se présenter individuellement au parquet général au plus tard le 20 janvier 2022 pour renouveler leurs habilitations.

Passé ce délai, aucune habilitation ne sera possible pour les policiers et gendarmes de cette branche judiciaire de la zone spéciale de Conakry et les juridictions relevant de la  Cour d’Appel de Conakry.

En attendant donc un Budget pour la Cour d’Appel de Conakry, il ne sera pas exagérer de dire que les choses commencent à changer et les travaux sont  visibles  sur le terrain.

 

Mohamed SOUMAH