Dans une interview accordée nos confrères de RFI et France 24 , le président de la Guinée-Bissau s’est exprimé sur la transition guinéenne. Selon lui, la Cedeao n’acceptera pas les 36 mois annoncés par la junte au pouvoir à Conakry. Il exprimait à l’occasion de son déplacement à la 77eme assemblée générale de l’ONU à New York.

« Il n’y a pas de blocage avec la Guinée. Je ne pense pas que la junte ait dit 3 ans. Je n’ai pas entendu parler de 36 mois. C’est inacceptable pour la Cedeao, c’est non négociable. Si la junte maintient 3 ans, il y aura de lourdes sanctions. On ne peut pas accepter ça. J’étais en Guinée. On  a discuté à Conakry, on est arrivés à un consensus. On ne peut pas dépasser les 24 mois. Les 36 mois ne sont pas négociables pour la Cedeao. On ne peut pas banaliser la Cedeao. Il y a des principes que tout le monde doit suivre  » a-t-il déclaré.

Alkhaly Condé