Partager
Depuis la mise en place d’une nouvelle commission électorale nationale indépendante avec à sa tête Bakary Fofana, le président de l’UFDG, Mamadou Cellou Diallo ne dort plus sur ses lauriers.
Il ne cesse de prendre  à parti  le représentant de l’Union Européenne en Guinée. Et lors de la manifestation du lundi, Mamadou Cellou a mis à contribution sa bande venue de hamdallaye-Bambeto-Cosa qui à travers des banderoles, pancartes et de mots déplacés traités Philip Van Damme de tous les petits noms d’oiseaux. Inutile de revenir sur les injures proférées à l’encontre du représentant de l’UE en Guinée par respect à nos lecteurs.
Philip Van Damme est accusé de rouler avec le président de la commission électorale nationale indépendante pour le président Alpha Condé, notamment dans le décaissement des fonds du 10è et 11è FED, fonds européen de développement.
A propos, il faut dire que lors d’une conférence de presse tenue à Conakry à la maison du même nom, M.Van Damme a tenu à préciser  « Maintenant pourquoi l’UE ou M. Van Damne serait pressé pour débloquer les fonds. M. Van Damne aurait la vie bien plus tranquille, bien plus que facile s’il n’y avait pas les fonds qui seraient débloqués. Il se serait reposé. Donc, monsieur Van Damne ne fait pas cela pour pouvoir débloquer à tout prix les fonds de l’Union Européenne. Monsieur Van Damne pense comme l’UE et les Etats membres qu’il était effectivement important que ces fonds ne soient perdus pour pouvoir accompagner ce pays dans ce processus de refonte, de restructuration pour arriver à une meilleure gouvernance et pour pouvoir mettre ce pays sur les rails de la croissance… »
Mais apparemment, ces précisions du chef de la délégation de l’UE sont tombées dans des oreilles de sourds.
Mamadou Cellou Diallo a défaut d’insulter en personne M.Van Damme a demandé à sa bande de la bretelle de Hamdallaye-Bambeto-Cosa de le faire à sa place.
Ce qui fut fait lundi, notamment tout au long du trajet et au palais du peuple. Dommage.
 
Mohamed Soumah
Partager