Partager

 

Le 18 février dernier, le palais du peuple de Conakry a accueilli du beau monde sur invitation du Ministre de la coopération internationale, Dr Moustapha Koutoubou Sanoh.
 
Membres du Gouvernement, représentants des Institutions républicaines, représentants des Organisations Internationales, ambassadeurs, Anciens Ministres de la Coopération Internationale, de nombreux cadres du département en charge de la coopération se sont mobilisés pour être des témoins de la certification norme ISO 9001 version 2008. C’était en présence du représentant de l’Organisme Certificateur.
 
Le premier Ministre, chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana en prenant la parole au nom du président Alpha CONDE, et de l’ensemble de son Gouvernement a tout d’abord remercier les personnalités qui ont bien voulu rehausser la présente cérémonie de leur présence.
 
Il a notamment  félicité et remercier le Ministre de la Coopération Internationale «  pour l’heureuse initiative qu’il a prise de mettre en place dans son Département, un système de management novateur, mettant l’accent sur une quête continuelle de  qualité et d’amélioration des performances ».
 
Le chef du gouvernement guinéen a aussi salué la pertinence de la démarche de l’organisation mise en place, en adéquation avec la norme ISO 9001 version 2008. « La certification de conformité aux exigences de ladite norme était un fait  inédit en Guinée pour un Département Ministériel. Naguère,  elle n’était dédiée qu’aux entreprises méritantes du secteur privé, en tant
 
Mohamed Saïd Fofana a enfin souhaité que l’exemple soit suivi et développé progressivement en tant que moyen pour donner un nouveau souffle aux administrations des Services Centraux de nos Ministères.
 
Pour sa part, le Ministre de la coopération internationale, Moustapha Koutoubou Sanoh a saisi la solennité du moment, pour adresser ses sincères remerciements et sa reconnaissance au président Alpha Condé et à son Premier Ministre, Chef du Gouvernement pour avoir instruit que cette cérémonie soit placée sous le haut patronage du Gouvernement.
M. Sanoh a aussi rendu un hommage mérité  aux devanciers, anciens Ministres de la Coopération et à certains hauts fonctionnaires, dont quelques uns étaient présents dans la salle. Ils sont, selon le Ministre de la coopération internationale des véritables artisans qui ont patiemment structuré le Département et ont balisé la voie et contribué à la construction des capacités humaines dont-il a hérité.
 
Poursuivant, il a déclaré « a ma nomination à la tête du Ministère de la Coopération Internationale en janvier 2011, une de mes ambitions était de consolider l’édifice que d’autres hommes et femmes, avant moi, ont construit au fil des dernières décennies, et d’y ajouter ma propre pierre, dans le but de le rendre toujours plus beau et toujours plus solide, et de ce fait toujours plus attrayant. C’est dans ce cadre que l’ensemble de mes collaborateurs se sont engagés à mes cotés pour bâtir une organisation et une démarche qualité, afin de distinguer ce Département des lieux communs des structures de services publics ».
 
En  anticipant sur la perspective d’une quête de conformité avec les exigences de la norme ISO 9001 : 2008, le ministre affirme « nous avons ensemble initié, puis mis en œuvre de manière concomitante un faisceau de nouveaux chantiers, parmi lesquels je voudrais citer :
 
–         la réorganisation du Ministère, à travers la démultiplication et l’allègement des services opérationnels, pour les rendre plus adaptés à la mission ; ainsi que la promotion des cadres, le plus souvent à l’interne, en vue d’une meilleure valorisation des compétences existantes;
 
–         la création, pour la première fois, d’une Inspection Générale faisant office de “Direction Qualité“, à laquelle j’ai délégué, en plus des attributions traditionnelles, l’autorité de susciter et de promouvoir de façon continue, les activités liées au Management et à l’amélioration de la Qualité ;
 
–         l’institution d’un nouveau cadre de programmation qui capitalise dans la même Feuille de route l’essentiel des “ documents “ de référence du Ministère, à savoir : la Vision, les éléments de politique et de stratégie, la mission, les attributions, l’organisation et le plan d’action annuel, entre autres exigences de la norme ISO;
 
–         l’élaboration d’un recueil de procédures opérationnelles complémentaires, compatibles avec celles de la norme et qui introduisent une approche plus systémique dans le suivi et le traitement des dossiers au quotidien, ainsi que dans la gestion des documents ;
 
–         l’institutionnalisation des “Revues de Direction “ chères à la norme ISO sous la forme de Conseils de Cabinet hebdomadaires, d’assemblées générales mensuelles et de réunions annuelles, permettant de multiples concertations autour de la Feuille de route, du Plan d’Action et des activités  réalisées dans le cadre de la mission du Département ;
 
–         la consignation dans des “enregistrements“ respectueux de la norme ISO, des principales activités et des résultats sous-jacents sous forme de procès-verbaux et de rapports d’activités périodiques ;
 
–         la formalisation de toutes ces réformes et mesures dans le cadre harmonisé d’un Système de Management de la Qualité conçu avec l’appui d’un Consultant et dont les éléments principaux sont consignés dans le Manuel Qualité qui vous a été distribué ».
 
 
Continuant sur la même lancée, le Ministre  Sanoh soutien « ce résultat est le premier du genre en Guinée, et parmi les tous premiers en Afrique noire. Mais loin d’être une finalité en soi, il constitue plutôt un tremplin pour l’amélioration continue de la qualité, à travers la mise en œuvre des pistes recommandées par l’auditeur.
 
Dans cette perspective, le Département s’engage à persévérer dans la démarche en vue de permettre, entre autres objectifs, d’assurer une meilleure application des règles et procédures établies, d’instaurer et renforcer la culture du contrôle à priori et à postériori, de renforcer le suivi des dossiers, des projets et des programmes ».
 
Par ailleurs, le ministre de la coopération internatioonale ne compte pas s’arreter en si bon chemin «  de nouveaux actes seront posés dans les jours et semaines à venir, afin que le Système de Management de la Qualité mis en place soit sans cesse amendé, notamment  à travers, l’amélioration de l’environnement institutionnel et professionnel, la motivation accrue des personnels et la transformation du cadre physique de travail, la poursuite de la formalisation des bonnes pratiques, en règles et procédures de management et leur pérennisation, l’évaluation périodique du système par des audits internes et des enquêtes, en vue de la prise de mesures correctives ou préventives, la prévoyance, l’anticipation et le traitement de toute non-conformité dès son occurrence, bref, l’amélioration progressive des performances globales du Ministère dans l’accomplissement de sa mission, en relation avec l’accroissement l’efficacité et de l’efficience de son action au quotidien ».
 
 
 
A toutes les autres composantes de l’Administration publique, qui ont observé l’exercice à distance et qui en attendaient l’issue positive avant de nous emboiter le pas, je forme le vœu que les expériences et le savoir-faire capitalisés au terme de cette phase pilote leur soient profitables.
 
A cet égard, j’ai instruit mes services de collaborer à la concrétisation de toutes les initiatives du genre, à travers leurs conseils avisés et le partage de l’information disponible.
 
Pour  terminer Moustapha Koutoubou Sano a tenu à exprimer sa reconnaissance à la Coordination Résidente des Nations Unies, ainsi qu’à la Direction Pays du PNUD en Guinée, qui ont bien voulu accepter de financer ce projet dans le cadre de leur appui à la Gouvernance.
 
Au regard de cet exploit du Ministre Sanoh qui fait parti des meilleurs Ministre du gouvernement du premier Ministre, Mohamed Saïd Fofana, c’est que le changement promis par Alpha Condé et  tant attendu par les guinéens est possible.
 
Ce changement aux dires du chef de gouvernement ne sera possible « qu’à travers de multiples faisceaux d’actions positives générées par des initiatives novatrices exemplaires, comme celle-ci. A cet égard, l’adoption et la mise en œuvre de Systèmes de Management de la Qualité adaptés peuvent constituer de puissants moyens de renforcement des capacités et de modernisation des administrations du secteur public qui devraient rivaliser de dynamisme avec les entités les plus performantes du secteur privé ».
 
Les autres Ministres doivent donc  s’inspirer de la démarche du Ministre de la coopération internationale pour valoriser le travail et accorder du crédit aux actions du gouvernement.
 
Guineelive
 
Partager