Partager

Alors que l’opposition guinéenne avait décidé lors de sa dernière réunion de communiquer  la date de leur manifestation de rue, elle a de nouveau projetée cette décision jusqu’au 15 décembre prochain si les différents points de revendications ne sont pas prises en compte par le régime Alpha Condé.

Cette nouvelle inattendue est tombée cet après-midi à la maison des journalistes de Guinée sise à Coleah dans la commune de Matam. Accompagné par certains membres de l’opposition extra parlementaire, les membres de l’opposition dite républicaine ont longuement exposé sur des sujets comme la CENI, les conclusions du dialogue de juillet 2013, le choix d’un nouvel opérateur, l’affaire Bolloré pour ne citer que ceux-là….
Au nom de la classe politique, Aboubacar Sylla a dit que l’opposition a renoncé à sa décision de donner la date des manifestations à cette conférence. « Comme convenue, l’opposition républicaine s’est réunie hier, nous avions décidé de sursoir à notre décision de communiquer une date à cette conférence de presse. Nous avions reçu le ministre de l’Administration du Territoire qui nous a promis la signature du relevé de conclusion du dialogue du mois de juillet 2013 d’ici le jeudi prochain. Comme nous sommes une opposition républicaine, soucieuse du sort de nos compatriotes, nous avions donc décidé de voir la suite de sa promesse. Mais, si nos revendications ne sont pas satisfaites d’ici le 15 décembre prochain, nous allons reprendre les manifestations sur toute l’étendue du territoire », a conclu le président de l’UFC.
Parole d’opposant et le président Alpha Condé appréciera sans doute.

Ossaye Lamina

Partager