Partager

Tous les observateurs de la scène politique guinéenne sont unanimes. Le talon d’Achille du président guinéen est bien la parole. Dès qu’il ouvre la  bouche, les dérapages fussent aussitôt.

Ainsi lors de la conférence de presse commune qu’il a animée avec François Hollande au palais des nations, Alpha Condé est revenu longuement sur la fermeture des frontières avec des propos du genre « Malgré tout, la France n’a pas fermé ses frontières, Air France continuait à venir, du moins à  desservir Conakry, nous sommes tous de l’international socialiste, nous sommes du même bord politique,… », excusez du peu la liste des gaffes est longue.
Ces propos et bien d’autres ont agacé l’hôte Hollande qui était obligé à plusieurs reprises de recadrer le débat « il ne suffit pas seulement d’ouvrir les frontières, il faut prendre des mesures pour s’assurer que les autres qui viennent ne soient pas contaminés ».
  Plus loin, Alpha Condé dira « malgré que  Hollande ait choisi l’heure de la prière du vendredi pour venir, les gens  ne sont pas allés à la prière, ils se sont mobilisés pour sortir alors que nous sommes à plus 90% musulmans ». Ces propos ont aussi agacé les religieux qui ne considèrent d’ailleurs pas Alpha Condé comme un bon musulman à cause de certaines pratiques et propos peu catholiques.
Heureusement que la conférence de presse n’a pas durée pour éviter le pire.

Mohamed Soumah

Partager