Partager

En marge de la session ordinaire de l’Assemblée plénière de l’Institution Nationale Indépendante des  droits Humains (INIDH), cette institution par la voie de son président ordonne la libération immédiate du syndicalistes Aboubacar Sidiki  Mara en détention depuis  le mois de mai dernier.

Après avoir  énuméré  quelques violations des droits humains courant l’année 2017 et 2018, Dr Alia Diaby, président de l’INIDH a demandé la libération sans  délai du syndicaliste Aboubacar Sidiki Mara. « L’année 2018 est marquée  dans  le prolongement des manifestations de 2017 par la grève des enseignants du pré-universitaire et de nombreuses manifestations entrainant la violation de la liberté de réunion, d’association, le droit de manifestation et de cortège, du droit à la vie, de la liberté syndicale et du droit dans  un environ sein et durable. On note déjà un enlèvement à l’insu de l’Etat suivi de mort de citoyen dont le corps a été retrouvé dans une fosse le 09 mai 2018. L’arrestation et la détention d’un responsable syndical depuis le mois de mai 2018 », mentionne le patron de l’INIDH.

Parlant du cas spécifique du syndicaliste, il a dit : « sur ce cas, l’INIDH rappel qu’en Guinée la liberté est la règle et demande la mise en liberté provisoire de l’intéressé en attendant  qu’un tribunal compétent, respectant les conditions d’un procès équitable statue sur sa culpabilité », a-t-il conclu.

Daouda  Yansané depuis le palais du peuple pour guineelive

 

Partager