Depuis 56 jours, l’ancien Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Albert Damantang Camara contrairement à la première annoncé n’a pas bénéficié d’une liberté provisoire.

La décision a trouvé l’opposition du Procureur spécial près la CRIEF, Aly Touré.

Les juges selon des sources proches des avocats avaient fixé la caution de la mise en liberté provisoire  à un milliard GNFpayable en un mois. Mais le Procureur Spécial de la  CRIEF a interjeté appel.

Il reviendra désormais à la Cour Suprême de statuer sur  la requête des avocats de  la défense.

Pour rappel, il est en prison  depuis le 21 avril dernier pour des faits présumés de « détournement de deniers, de blanchiment d’argent, d’enrichissement illicite et de corruption » .

Naby Camara