Partager
Face à la crise sociopolitique qui ne cesse de s’enliser entre pouvoir et opposition et face à la nouvelle menace de l’opposition radicale  de mettre ses partisans dans la rue pour exiger la désignation d’un médiateur international, les institutions et organisations internationales s’activent pour amener les parties à la raison.
 
Ainsi,   le secrétaire général de la Francophonie et ancien président Sénégalais, Abdoul Diouf a dépêché   son conseiller spécial et politique, Ousmane Paye à Conakry.
Il est selon le communiqué lu par la radio nationale porteur d’un message au Chef de l’État guinéen, Alpha Condé.
 Nous vous livrons la quintessence du  contenu du communiqué lu par  nos confrères de la radio nationale   » Je vous serai reconnaissant de donner  du crédit  au message verbal que M. Ousmane Paye vous délivrera. En vous renouvelant mes remerciements pour l’audience que vous voudriez bien lui accorder, je vous prie d’agréer, M. le président de la République les assurances de ma très haute considération « .
Il reste maintenant à savoir si Alpha Condé qui souffre actuellement le chaud et le froid va donner une suite favorable à la médiation du patron de la francophonie dont la Guinée est membre.
Vendredi déjà lors d’une conférence de presse, les partis politiques de l’opposition radicale avaient annoncé la reprise des manifestations de rue à partir du lundi 8 avril. Suivie d’une journée ville morte le lendemain mardi à Conakry. Ils promettent de remettre ça encore la semaine qui suivra.
Cette nouvelle marche partira de la bretelle Hamdalaye jusqu’au stade de la mission dans la commune de  Kaloum, dit-on.
Au tant dire que la situation reste délétère en Guinée pour sortir du bourbier de cette transition qui n’a que trop durée.
 
Ousmane Cissé

 

Partager